Pour vous permettre la meilleure expérience possible, nous utilisons des cookies.
Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité : Politique de Confidentialité .

La réglementation pour la pêche à la palangre en plaisance

La réglementation pour la pêche à la palangre en plaisance

Réglementation de la pêche à la palangre : bien la comprendre !

Vous êtes décidé à vous mettre à pêcher à la palangre en bateau ? Bravo ! Mais avant de mettre vos premiers hameçons à l'eau, il est important que vous connaissiez vraiment la réglementation concernant cette technique de pêche lorsqu'elle est pratiquée en plaisance. Faites-moi confiance ! J'en ai entendu sur les quais des interprétations erronées de cette réglementation ! Aussi, je vous conseille de lire cet article qui vous permettra d'avoir les idées claires sur le sujet !

L'article R921-88

Article R921-88 Ce que dit l'article R921-88 du Code rural et de la pêche maritime à propos de la palangre pour la pêche de loisir

Cet article du code rural et de la pêche maritime énumère une liste des matériels dont la détention et l'usage sont autorisés à bord des navires et embarcations de pêcheurs plaisanciers.
Dans cette liste, le premier point nous intéresse principalement : deux palangres munies chacune de trente hameçons.
Regardons ensemble cela en détail.

La détention et l'usage de deux palangres

Bien souvent ignoré, cet aspect de la réglementation vous expose à une amende si vous embarquez plus de deux palangres. Donc, si vous invitez des collègues à votre bord pour une partie de pêche, attention s'ils viennent avec leur matériel ! La limitation à deux palangres ne concerne pas chaque pêcheur mais bien le bateau. Et inutile d'essayer de plaider que seules deux palangres sont ou seront à l'eau ! c'est bien la détention à votre bord qui pourra être retenue par le contrôleur.

Deux palangres de 30 hameçons chacune

Exemples de matériels autorisés ou pas Des exemples de matériels dont la détention à bord ou l'usage sont autorisés... ou pas !

Cela semble clair et pourtant... c'est bien à ce niveau que les problèmes d'interprétation apparaissent ! Il faut comprendre qu'il s'agit de n'utiliser, d'une part que deux palangres au maximum et d'autre part avec 30 hameçons maximum par palangre. La confusion provient souvent du raccourci consistant à penser que l'on a le droit de poser 60 hameçons dans l'eau.

Alors, petit test, parmi ces matériels trouvés à bord du bateau d'un plaisancier, lesquels respectent la réglementation ?

  • 1 seule palangre avec 45 hameçons ;
  • 2 palangres avec 15 hameçons pour l'une et 30 hameçons pour l'autre ;
  • 3 palangres avec 10 hameçons chacune.

Une seule configuration est dans les clous, la n°2 !
Les autres configurations ne sont pas réglementaires :

  • la n°1 parce que la palangre a plus de 30 hameçons ;
  • la n°3 parce qu'avoir 3 palangres à son bord, c'est être au delà des 2 permises.

Des configurations plus élaborées et respectant la réglementation

Je vais maintenant vous expliquer comment vous pouvez configurer vos palangres comme un pêcheur professionnel tout en restant règlementaires. Avant cela, je vous propose de revoir brièvement comment est constituée une palangre :

  • une palangre, c'est tout d'abord une ligne-mère, en corde, en tresse ou en nylon ;
  • sur cette ligne-mère, sont fixés à intervalles réguliers des émerillons ;
  • à ces émerillons, sont reliés des avançons, la plupart du temps en nylon ou parfois en tresse fine ;
  • au bout de chacun de ces avançons est attaché un hameçon ;

Vous avez bien noté que la réglementation impose un maximum de 30 hameçons par palangre. Mais cela ne veut pas dire que vous soyez limité à 30 avançons ! Vous pouvez, si votre ligne mère comprend suffisamment d'émerillons, ajouter des avançons supplémentaires à condition, bien entendu, qu'ils ne soient pas terminés par des hameçons !
Voici donc deux exemples de configurations.

Une palangre de fond

Exemple de montage d'une palangre de fond

Vous prenez une palangre de la marque ANZUELOS en 120 centièmes, équipée de 35 émerillons, espacés de 5 mètres.
Vous la configurez de la façon suivante :

  • les 5 premiers avançons, en nylon, terminés par des hameçons ;
  • l'avançon suivant, en tresse de 3 mm, terminée par un poids ;
  • les 5 avançons suivants avec des hameçons ;
  • l'avançon suivant terminé par un flotteur ;
  • et ainsi de suite en alternant jusqu'au 30ème hameçon.

Les flotteurs permettent de décoller la palangre du fond, vos appâts ne seront pas grignotés par des étoiles de mer si vous pêchez sur fonds sableux. Les poids assurent une bonne tension de la ligne et permettent un bon ferrage du poisson. C'est la configuration classique de la palangre de fond utilisée pour pêcher le bar.
Cependant, ce n'est là qu'un exemple de configuration de palangre de fond ! Il est tout à fait possible, en partant de la même palangre, de la configurer de façon complètement différente pour s'adapter aux conditions de pêche !

Une palangre de surface

Exemple de montage d'une palangre de surface

Vous prenez une palangre de la marque ANZUELOS en 140 centièmes, équipée de 35 émerillons, espacés de 5 mètres.
Vous la configurez de la façon suivante :

  • les 5 premiers avançons, en nylon, terminés par des hameçons ;
  • l'avançon suivant, en tresse de 3 mm, terminée par un flotteur ;
  • et ainsi de suite en alternant jusqu'au 30ème hameçon.

Vous pouvez régler la hauteur à laquelle cette palangre sera posée. En fonction de celle-ci et de vos autres réglages, les flotteurs pourront apparaître à la surface de l'eau. Appâtés avec des petits crabes, posée près de la roche, dans les brisants, cette palangre sera très efficace. Bien entendu, il ne faut pas redouter de s'approcher des cailloux et avoir confiance dans son moteur !

Savez-vous qu'il est possible avec le bon matériel de pouvoir très facilement utiliser la même palangre dans les deux configurations : palangre de fond ou de surface ? Après avoir lu mon article sur les astuces de configuration, vous pourrez le faire !

Une palangre de 60 hameçons, c'est possible ?

Je sais ce que vous vous dites !
Captain, tu viens de nous expliquer la réglementation limitant à 30 hameçons par palangre... et là tu nous parles d'une palangre de 60 hameçons ? C'est bien, vous avez suivi !
En fait, je joue sur les mots. J'aurais du parler de deux palangres de 30 hameçons réunies ! Voilà le montage.

Exemple de montage d'une palangre avec 60 hameçons

J'attire votre attention sur un point très important : Il est impératif que vos deux palangres puissent être séparées l'une de l'autre très facilement ! Dans ce cas, vous aurez bien mis à l'eau deux palangres de 30 hameçons, mais reliées entre elles ! Dans le cas contraire, vous pourriez être considéré comme ayant utilisé une palangre de 60 hameçons, ce qui n'est pas autorisé par la réglementation. Gare aux contrôles !

Rappels sur d'autres aspects de la réglementation

Il me semble utile de vous rappeler brièvement quelques autres aspects de la réglementation :

  • Vos palangres doivent être repérables par les autres usagers. Il est donc impératif de les signaler avec des bouées sur lesquelles vous inscrirez l'immatriculation de votre bateau. Je vous conseille aussi de coller sur ces bouées des morceaux d'adhésifs réfléchissants vous permettant de les retrouver en cas de faible clarté ! Sachez qu'en cas d'absence de marquage, les Affaires Maritimes peuvent considérer que la palangre dans l'eau est une épave et la prélever pour destruction !
  • Vous pouvez utiliser ce que les professionnels appellent un vireur pour relever vos lignes. Toutefois, ce vireur ne doit pas être installé à demeure à votre bord. Il doit donc être amovible. Il ne pourra utiliser qu'un moteur électrique. Les vireurs avec moteur hydraulique, comme ceux des professionnels, sont interdits en pêche plaisance. Enfin, la puissance du moteur devra être inférieure ou égale à 800 watts.
  • La plupart du temps, vos palangres vont être posées dans l'eau reliées à deux orins verticaux, un en début et l'autre en fin de la palangre. Chacun de ces orins est constitué d'une bouée qui flotte à la surface, et qui est reliée par l'orin au poids reposant au fond. La longueur de ces orins doit être supérieure de 10 mètres - et parfois plus - à la hauteur d'eau maximale de l'endroit où vous posez votre palangre. Combien de fois j'ai vu des palangres impossibles à retrouver à cause d'un orin trop court :avec le courant, les bouées avaient plongé et n'étaient plus visibles! Pas terrible et surtout dangereux pour les autres bateaux !
  • Souvenez-vous que la pêche de loisir est nourricière pour la famille. Pas de distribution à tout le quartier et encore moins de vente !
  • Respectez les tailles minimales de capture !
  • Pensez aussi au marquage du poisson, selon l'espèce, dès sa sortie de l'eau.
  • Enfin, certaines espèces de poisson peuvent être interdites de pêche, temporairement ou pas, ou soumises à quota.

Où vous renseigner ?

Voici des coordonnées qui pourront vous être utiles :

  • Direction interrégionale de la mer (DIRM) - Manche-Est, Mer-du-Nord
    4 rue du Colonel-Fabien 76083 Le Havre Cedex
    Téléphone : 02 35 19 29 99
  • Direction interrégionale de la mer (DIRM) - Nord-Atlantique, Manche-Ouest
    2 boulevard Allard 44187 Nantes Cedex 4
    Téléphone : 02 40 44 81 10
  • Direction interrégionale de la mer (DIRM) - Sud-Atlantique
    1-3 rue Fondaudège 33000 Bordeaux
    Téléphone : 05 56 00 83 00
  • Direction interrégionale de la mer (DIRM) - Méditerranée
    16 rue Antoine-Zattara 13003 Marseille
    Téléphone : 04 86 94 67 00

Sources :
Code rural et de la pêche maritime Sous section 4 : Pêche maritime de loisir. Article R921-88 Légifrance, janvier 2015

Direction interrégionale de la mer (DIRM) Manche-Est, Mer-du-Nord

Direction interrégionale de la mer (DIRM) Nord-Atlantique, Manche-Ouest

Direction interrégionale de la mer (DIRM) Sud-Atlantique

Direction interrégionale de la mer (DIRM) Méditerranée

Tous les commentaires
  1. Roger
    Révisé le

    Super infos ! Salutations Roger

  2. Dominique
    Révisé le

    Bonjour Captain, Je viens enfin de comprendre de quoi il retourne grâce à ton article ! Je te confirme avoir tout entendu et son contraire ... une version par pêcheur ! J'aimerai que tu nous dises aussi ce que dit la réglementation sur les baos parce que je pêche dans le golfe du Morbihan et là aussi c'est pas clair ! J'ai hâte de lire les prochains billets ! Dom (St Gildas de Ruys)

Laisser un commentaire